vendredi 1 mars 2024

Permis de conduire français : comment l’obtenir ?

Le permis de conduire est une obligation pour tout conducteur en France. Il permet de pouvoir rouler sur les routes françaises et européennes avec un véhicule motorisé. Pour obtenir un permis de conduire, il faut suivre certaines démarches administratives, qui diffèrent selon que vous soyez déjà titulaire d’un permis ou pas et selon votre âge.

Conditions générales

Afin d’accéder aux différents services proposés par les autorités publiques et notamment pour obtenir son permis de conduire, il est nécessaire de satisfaire à des conditions générales. Ces conditions sont les suivantes :

  • Avoir 16 ans révolus
  • Être domicilié en France (enregistré au registre des Français établis hors de France si vous résidez à l’étranger)
  • Être physiquement et mentalement apte à conduire un véhicule motorisé

En cas de non-respect de ces conditions, il sera impossible de passer le permis de conduire français.

Démarches liées à l’obtention du permis de conduire

Bien que les conditions citées précédemment soient requises, ce ne sont pas elles qui déterminent la possibilité d’obtenir un permis de conduire français. En effet, il faudra suivre une procédure particulière afin de pouvoir obtenir le document.

Étape 1 : choisissez votre catégorie de permis

Il existe plusieurs catégories de permis de conduire en France, chacune réservée à un type de véhicule motorisé bien spécifique. Afin de trouver celle qui correspond à vos besoins, il vous suffira de consulter cette liste mise à disposition par l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) :

  1. Permis B : pour conduire une voiture ou une moto.
  2. Permis A1 : pour conduire une petite moto (125 cc).
  3. Permis A2 : pour conduire une moto intermédiaire (400 cc).
  4. Permis A : pour conduire une grosse moto (750 cc et plus).
  5. Permis AM : pour conduire un scooter ou un cyclomoteur.
  6. Permis C : pour conduire un poids lourd.
  7. Permis D : pour conduire un autocar.
  8. Permis E : pour conduire une remorque.
  9. Permis F : pour conduire une « motocyclette de collection ».

Choisissez la catégorie de permis qui correspond au type de véhicule que vous souhaitez conduire, puis passez à l’étape 2.

Étape 2 : effectuez un stage de sensibilisation

Une fois la catégorie de permis choisie, vous devrez effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière, aussi appelé stage de préparation à la conduite (SPC), qui doit être validé par la Préfecture. Pour cela, vous avez le choix entre :

  • effectuer un stage d’une durée de 7 heures, organisé par la Préfecture de votre département
  • suivre un cours prodigué par un moniteur agréé

Ces stages ont pour but de vous former à la sécurité routière et de vous apprendre les règles à respecter pour acquérir des compétences en matière de conduite. Une fois le stage terminé, vous recevrez un certificat attestant de votre formation.

Étape 3 : effectuer l’examen théorique général (ETG)

L’examen théorique général (ETG) est un examen obligatoire que vous devez passer avant de commencer à prendre des leçons de conduite. Il a pour objectif de tester vos connaissances en matière de sécurité routière et de vérifier que vous savez appliquer les règles applicables en France.

L’ETG se déroule sous forme d’un questionnaire à choix multiples composé de 40 questions portant sur des notions fondamentales tels que les signaux, les limitations de vitesse, les priorités ou encore les arrêts et les stationnements. Vous disposerez de 45 minutes pour répondre aux questions et devrez obtenir au moins 35 bonnes réponses pour réussir l’examen.

Étape 4 : inscrivez-vous à un centre de formation à la conduite et effectuez l’examen pratique

Une fois que vous avez réussi l’examen théorique général, vous pouvez vous inscrire à un centre de formation à la conduite (CFC). Ce sont des organismes agréés par l’État pour dispenser des cours de conduite à des candidats. Le CFC vous proposera des leçons de code et de conduite adaptées à votre profil : le temps et le coût varieront donc selon les besoins de chaque candidat.

Vous devrez ensuite passer un examen pratique, qui sera également surveillé par un inspecteur de l’ANTS. Pour réussir l’examen pratique, vous devrez faire preuve d’un bon niveau de maîtrise technique et montrer que vous respectez les règles de circulation et de sécurité routière.

Étape 5 : obtenez votre permis de conduire

Si vous réussissez l’examen pratique, vous obtiendrez alors votre permis de conduire ! Vous pourrez alors conduire un véhicule motorisé en France ou à l’étranger.

Comment obtenir un permis international ?

Outre le permis de conduire français, il est également possible de demander un permis international. Il s’agit en fait d’un document complémentaire qui permet à son titulaire de circuler librement dans les pays membres de l’Organisation Internationale de Mondialisation des Transports (OIMT). Pour pouvoir obtenir un permis international, vous devrez fournir les documents suivants :

  • une copie de votre permis de conduire français
  • une demande écrite accompagnée d’une photocopie de votre carte d’identité
  • une photo d’identité

Les demandes peuvent être faites directement auprès des Préfectures ou des Sous-Préfectures. Une fois la demande acceptée, vous recevrez votre permis international sous 10 à 15 jours. Le permis de conduire est une nécessité absolue pour tout conducteur en France.

Si vous souhaitez obtenir un permis de conduire français, la première chose à faire est de choisir la catégorie de permis qui correspond à votre véhicule. Vous devrez ensuite passer un stage de préparation à la conduite, un examen théorique général et un examen pratique avant de pouvoir obtenir le permis de conduire.

Si vous souhaitez conduire à l’étranger, vous avez la possibilité de demander un permis international, qui est un document complémentaire qui vous permettra de circuler librement dans les pays membres de l’OIMT.

Latest Posts

Et aussi