Quel est le fonctionnement d’une cigarette electronique ?

Accueil Famille Quel est le fonctionnement d'une cigarette electronique ?

La vape est l’une des meilleures options qui s’offrent à vous si vous voulez arrêter de fumer la cigarette traditionnelle. Elle vous aide à en finir avec les substances toxiques qui vous nuisent et vous permet aussi de vous sevrer. Mais avant de vapoter, avez-vous une idée du fonctionnement d’une cigarette électronique ?

La cigarette électronique : comment marche-t-elle ?

La cigarette électronique est constituée de trois différents composants essentiels à son fonctionnement. Il s’agit de la résistance, du clearomiseur et de l’accu. Indépendamment de la marque, de la forme ou du modèle, les e-cigarettes fonctionnent à peu près de la même manière. Par une action du vapoteur, la résistance reçoit grâce à ces bornes une charge électrique envoyée au préalable par la batterie.

Une fois alimentée en énergie, la résistance chauffe donc le e-liquide renfermé dans le clearomiseur. La résistance provoque par la même occasion l’évaporation du e-liquide, car lors de l’aspiration, le e-liquide vaporisé subit une transformation en vapeur identique à la fumée que dégage une cigarette de tabac.

De toutes les façons, la vapeur dégagée procurera aux vapoteurs le même feeling et la même impression que la cigarette de tabac. L’utilisateur ressentira, en fonction du dosage en nicotine, la sensation de curetage dans la gorge.

Les composants d’une e-cigarette

Les éléments suivants sont indispensables au cigarette electronique fonctionnement.

Le clearomiseur

C’est une partie importante de l’e-cigarette. Le clearomiseur possède un pas de vis qui facilite sa fixation sur la batterie. Il est transparent, ce facteur permet au vapoteur d’avoir une idée du niveau du e-liquide. Le clearomiseur est composé de :

  • un drip tip permettant l’aspiration de la vapeur
  • un réservoir
  • une bague de réglage de débit d’air appelé Air flow.

Il y a également une résistance constituée de mèches en silice et de fil résistif.

La résistance

C’est l’une des composantes du clearomiseur. Encore appelée coil, elle est l’association d’un fil résistif fait en Kanthal et d’une mèche imprégnée d’e-liquide. D’une part, le fil résistif est ce qui se chauffe quand l’utilisateur actionne le bouton de l’accu. L’accu produit donc de l’électricité à la résistance. Cette électricité exprimée en volts, une fois dans le fil en Kanthal, le chauffe et le rougit par moments.

Quant à la mèche, généralement constituée de coton organique ou de fibre de silice, son but est de faciliter l’évaporation de l’e-liquide dès lors que le fil résistif est bien chauffé.

La batterie

C’est la source d’énergie de l’e-cigarette tout simplement, car elle fournit la charge indispensable pour évaporer le e-liquide. La plupart des batteries sont des marques Li-lon rechargeables. La capacité d’une batterie s’exprime en mA/h. Plus elle sera importante moins vous aurez à recharger votre batterie. Avant d’opter pour la batterie d’une e-cigarette, il est indispensable d’avoir une idée de sa propre consommation journalière de tabac.

Ainsi, si vous êtes habitués à fumer un paquet de cigarettes en une journée alors le choix d’une batterie de 650mAh ne vous permettrait pas de vapoter pendant une journée. De nos jours, les box sont les batteries ayant le vent en poupe.

Pour vous servir d’une cigarette électronique, vous n’avez pas besoin de vous gêner. Vous n’avez qu’à presser le bouton de la batterie en prenant soin d’aspirer sur le clearomiseur, pas seulement pour faire réchauffer la résistance, mais également pour inhaler la vapeur générée.