mercredi 22 mai 2024

Quel est le prix pour l’isolation d’une maison ancienne ?

Il y a deux occasions où vous pouvez vouloir ajouter une isolation. La première est la construction neuve. C’est le moment le plus facile pour ajouter de l’isolation à la maison car tout est ouvert, les murs ne sont pas finis et il n’y a pas de revêtement extérieur.

Le deuxième moment est celui où la maison est terminée et où vous voulez ajouter de l’isolation. L’ajout d’une isolation dans les espaces ouverts comme les greniers ou lorsque vous remplacez votre revêtement a les mêmes coûts que l’isolation dans une nouvelle construction. Toutefois, les coûts peuvent être différents si vous choisissez d’isoler les cavités des murs existants. Ces coûts varient en fonction du matériau et de l’accessibilité des espaces.

Pourquoi rénover l’isolation d’une maison ancienne ?

Rénover l’isolation d’une vieille bâtisse est essentiel pour plusieurs raisons :

  • Améliorer le confort thermique : en supprimant les ponts thermiques, vous augmenterez vos chances de profiter d’un intérieur agréable en été comme en hiver.
  • Diminuer la consommation d’énergie : une isolation performante permet de réduire les besoins en chauffage ou en climatisation, avec un impact positif sur votre facture énergétique.
  • Protéger le bâti : un bon diagnostic complet et des travaux bien réalisés peuvent préserver les murs et la structure du logement en évitant les problèmes d’humidité causés par les infiltrations d’eau et d’air.
  • Valoriser votre patrimoine : une maison ancienne rénovée avec soin et dotée d’une isolation de qualité est plus attractive pour les futurs acquéreurs.

Isolation intérieure dans un ancien domicile

Lorsque le toit (ou grenier) du logement concerné présente une isolation complète, la meilleure façon de faire baisser les frais de climatisation et de ventilation est peut-être de renforcer l’isolation des parois. À l’instar de la majorité des chantiers de réhabilitation, la majorité des parois de cette habitation doivent être conservées intégralement.

Là où les murs étaient ouverts, dans les cuisines et les salles de bains rénovées, par exemple, et dans les baies de montant du grenier qui n’avaient jamais été recouvertes, on opte pour un meilleur choix d’isolation à savoir le polyicynène, un polyuréthane liquide de couleur crème qui se transforme en mousse et se raidit une fois que les professionnels l’ont pulvérisé.

Cependant, il est beaucoup plus difficile de trouver le matériau pelucheux derrière les vieux murs. Dans les salons et certaines chambres, une version à écoulement lent de la mousse, qui entre par des trous percés dans les murs et prend plus de temps à se dilater, minimisant ainsi le risque de fissurer le plâtre existant.

Isolation maison par un professionnel

Quelle est la meilleure forme d’isolation pour les murs intérieurs ?

Un particulier qui désire utiliser une réhabilitation pour poser un nouvel isolant ou un isolant additionnel a plusieurs options, notamment :

  • les chutes en plastique ;
  • en verre ;
  • en papier recyclé ;
  • les chutes en tissu jean.

Évidemment, le prix, la performance et le degré d’expertise requis pour chaque forme de mise en place diffèrent.

Mousse expansive

Cet isolant est composé de polyuréthane (un plastique) avec des fibres à cellules non fermées ou fermées, ou encore à base d’un matériau cimentaire spécifique, et se trouve en mousse douce ou en liquide qui couvre tous les vides et se fixe par la suite. Il est plus cher que les autres choix et n’est utilisé que par les experts, mais c’est le plus efficace pour absorber les particules en suspension dans l’air.

Le polyicynène et le polyuréthane coûtent environ 1,50 € par mètre carré, y compris la main-d’œuvre. La mousse cimentaire coûte environ 1,40 € à 2 € par mètre carré.

Nattes

Des couvertures duveteuses qui se présentent sous forme de longs rouleaux ou de coussins prédécoupés à placer entre les montants. Elles sont le plus souvent en fibre de verre, mais vous pouvez également en trouver en coton (en fait des chutes de jeans déchiquetés), en laine minérale (obtenue en faisant fondre des scories de hauts fourneaux ou des roches comme le basalte) et en véritable laine de mouton.

Les nattes de fibre de verre de base coûtent environ 0.4 € par mètre carré non installé, tandis que les nattes extra-denses coûtent environ 1 €. La laine minérale coûte également environ 0.4 €, le coton coûte environ 0.6€ et la laine atteint le sommet du tableau à 2,75 €.

Loose Fil

Des morceaux secs d’isolant qui sont soufflés dans les cavités murales par des trous de 1 à 2 cm de large. L’isolant est introduit soit par l’intérieur des murs, ce qui nécessite de boucher les trous, soit par l’extérieur, ce qui nécessite de soulever le bardage et de percer le revêtement, ce qui augmente le coût d’une installation professionnelle.

La cellulose et la fibre de verre coûtent environ 1,20 € par mètre carré installé lorsqu’elles sont soufflées de l’intérieur, et 2 € par mètre carré de l’extérieur.

Comment faire le point sur l’état de votre maison ?

Pour bien préparer votre projet d’isolation, il est indispensable d’effectuer un diagnostic complet. Ce dernier permettra en effet d’évaluer les performances actuelles de votre logement et d’identifier les travaux prioritaires à réaliser pour améliorer la situation.

Plusieurs professionnels du bâtiment peuvent vous accompagner dans cette démarche :

  • Un architecte : ce spécialiste sera particulièrement utile si votre projet nécessite des modifications importantes de la structure de votre habitation (ouverture de murs porteurs, création de nouveaux espaces etc.).
  • Un bureau d’études thermiques : composé d’ingénieurs spécialisés, il réalisera un bilan thermique pour vous aider à déterminer quels sont les meilleurs matériaux isolants à utiliser et quels travaux doivent être effectués en priorité.
  • Un expert en rénovation énergétique : en fonction de votre situation, il pourra vous conseiller sur les aides financières disponibles et les démarches administratives à accomplir.

Les points essentiels à vérifier dans les devis des professionnels

Avant de comparer les offres, assurez-vous que chaque devis mentionne les éléments suivants :

  1. La présentation détaillée du projet, avec un descriptif précis des travaux à effectuer et des matériaux utilisés
  2. Le coût global de l’opération, en incluant le prix des fournitures et celui de la main-d’œuvre
  3. La durée estimée du chantier (nombre de jours ou semaines)
  4. Les garanties offertes par le professionnel sur les travaux réalisés et les matériaux employés
  5. L’éligibilité au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et aux autres aides financières.

Faut-il réaliser soi-même l’isolation de sa maison ancienne ?

Tout dépend de votre niveau de compétence et de l’ampleur du chantier. Sachez toutefois qu’opter pour un professionnel qualifié présente plusieurs avantages :

  • Vous êtes sûr que le diagnostic sera bien réalisé et que les travaux seront menés dans les règles de l’art
  • Vous bénéficiez d’une garantie décennale et d’une assurance responsabilité civile professionnelle en cas de malfaçons
  • Vous pouvez prétendre à diverses aides financières pour alléger le coût des travaux.

Démarches et aides pour votre projet d’isolation d’une maison ancienne

Pour financer votre chantier d’isolation, sachez qu’il existe plusieurs dispositifs d’aides financières, tels que le CITE, les aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), celles des collectivités locales ou encore la prime énergie. Ces aides sont généralement soumises à certaines conditions, comme le fait de recourir à des professionnels certifiés RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Afin d’obtenir plusieurs devis et choisir le professionnel le mieux adapté à vos besoins, pensez à remplir un formulaire de demande en ligne. Cette démarche simple et rapide vous permettra de recevoir rapidement plusieurs propositions personnalisées pour réaliser l’isolation thermique de votre maison ancienne.

Latest Posts

Et aussi