jeudi 26 janvier 2023
Derniers articles

Grossesse : Comment calculer la semaine d’aménorrhée ?

La grossesse est source de beaucoup de questions et pour bien l’accompagner, il faut comprendre les mécanismes qui entourent ce phénomène. On trouve notamment le calcul de la semaine amniotique ou aménnorrhée qui permet aux futures mamans d’être mieux informées sur l’état de santé de leur enfant.

Qu’est-ce que la semaine amniotique ou aménnorrhée ?

Cette notion désigne le nombre de semaines écoulées depuis le premier jour des dernières règles (statut du futur bébé). Calculée avec une précision très grande, elle comptabilise à la fois les jours avant et après la fécondation qui ont conduit à la conception. Elle est un indicateur important de la grossesse et aide à estimer divers paramètres liés au développement de votre bébé.

Comment savoir quand commencer à compter ?

Le calcul commence à partir du début des règles sous forme de cycle menstruel. C’est généralement le premier jour des règles qui est considéré comme le point de repère pour le calcul de la semaine d’aménorrhée.À la fin de ce cycle, une ovulation a lieu. C’est à ce moment que survient la fécondation. Il est donc très important de connaître le calendrier de vos cycles menstruels ou de surveiller votre température matinale et vos symptômes d’ovulation pour mieux situer la période de la fécondation.

Méthodes pour calculer la semaine amniotique

Il existe trois méthodes principales pour calculer la semaine amniotique :

  • Calculer à partir du premier jour des dernières règles ;
  • Calculer à partir du premier jour du dernier cycle menstruel ;
  • Calculer à partir de la date de l’échographie.

Voici en détail chacune des méthodes :

  1. Calcul via le premier jour des dernières règles: Le calcul est le plus simple puisqu’il suffit d’additionner 38 semaines à la date de début de ses dernières règles. Il est important de rappeler que ce type de calcul ne tient pas compte de la date de la fécondation et peut être imprécis puisque chaque femme a des cycles différents.
  2. Calcul via le premier jour du dernier cycle menstruel: Ce calcul consiste à additionner 40 semaines à la date du début du dernier cycle menstruel. La date de ce début de cycle est facilement identifiable car c’est le premier jour des règles. Également, cette méthode ne prend pas en compte la date de la fécondation et est imprécise.
  3. Calcul par échographie: L’échographie est l’examen le plus précis pour connaître son terme. Elle permet de visualiser le fœtus et de déterminer sa taille. À partir de celle-ci, le professionnel de santé peut alors déterminer plus précisément l’âge réel de la grossesse.

Les erreurs à éviter

Comme nous l’avons vu, le calcul peut s’avérer compliqué à cause des différences des cycles menstruels et des dates de fécondations variées. Pour y remédier, il est important de garder à l’esprit que :

  • la plupart des femmes n’ont pas un cycle régulier et la longueur des cycles varie de 28 à 35 jours ;
  • lors de la fécondation, il est possible que plusieurs œufs soient fécondés, conduisant à des jumeaux ou à des triplés.

Comment suivre son évolution ?

Une fois le terme connu, il est important de maintenir un suivi régulier de l’évolution de la grossesse afin de s’assurer que tout se déroule normalement. La consultation chez un obstétricien est recommandée à chaque trimestre et le suivi par échographie devrait être effectué tous les mois. En cas de complications, un suivi hebdomadaire peut être demandé.

Ainsi, l’accouchement peut être anticipé si besoin et votre médecin sera mieux informé pour prendre les bonnes décisions en cas de problèmes.

Comprendre le calcul de la semaine aménnorrhée est essentiel pour accompagner correctement la grossesse. Les recherches et les prises de renseignements sont indispensables pour rester informée et veiller à ce que tout se déroule bien durant cette période.

Latest Posts

Et aussi